Mais tu t’es vu quand t’as bu ?

Pauvre SDF affalé sur l’asphalte

Nuits d’hiver, temps de débine

Pour s’tenir chaud y’a qu’la bibine

Vois comme dès qu’ils t’ont vu

Tous ces gens là s’écartent

De tes godasses trouées

De ton blouson mité

Pauvre cloche affalée

Tout avachi dans ton futal

Laisse dire les bien pensants

Les biens nourris les sales trombines

Tu sais toi que par ces temps de débine

Pour s’tenir chaud y’a qu’la bibine

Pauvre SDF affalé sur l’asphalte

La main tendue dans ta mitaine mitée

Tu bredouille et les gens pâles s’effacent

Ils n’ont rien vu non rien dit non plus

Ils sont passés, d’un pas pressé, très affairés

Quelques pièces jetées en passant

C’est dur la misère

Quand on passe devant…

Mais tu t’es vu quand t’as bu ?

Voilà c’qu’ils pensent les bien pensants

Mais toi l’SDF affalé qu’en penses-tu ?

La vie est dure aux miséreux

Lapalisse n’eut pas dit mieux

Si je bois tête de bois j’ai pas l’choix

Plus d’espoir, pas d’avenir

Rien qui vaille que je veille

Que veux-tu moi je bois

C’est comme ça

Quand je bois j’oublie

Ton regard qui m’voit pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s