Départ (œuvre de jeunesse)

Blessure déchirure désespoir

Fatalité

Déchirure intense d’un contact qui ne se fera plus

D’une caresse qui passe

D’un désir absent

Angoisse d’une solitude future inexorable

d’un réel sans saveur

A mille lieux de toi

Blessure, déchirure, désepoir

Fatalité

Inéluctabilité d’un train qui partira

Une fois de plus

Départ… 10/02/1983 Lyon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s