Cendrillon chez le Psy

Cendrillon fait atteler la calèche et sort du palais. Elle a un rendez-vous en ville, oh! Pas un rendez-vous galant non, puisqu’elle est déjà mariée à son charmant prince. Un rendez-vous plutôt inattendu pour une héroïne de conte de fée : une séance de psychothérapie !

Oui bien sur ! Ce conte s’était achevé très classiquement comme tous les contes par la petite phrase rituelle : « Ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants » Et Cendrillon elle y a cru bien sûr comme toutes : les autres, dur comme fer elle y croyait, à la petite phase qui scellait son destin. Oui mais après ?

Parce que Cendrillon elle en a bavé des ronds de chapeau dans sa prime enfance et on sait ce que çà donne : les traumatismes de la petite enfance mal digérés : La perte de la bonne mère, remplacée par la marâtre, cruelle, humiliante, le père qui ne joue pas son rôle de tiers séparateur, non protecteur de sa fille, les méchantes sœurs… Ah elles sont gâtées, je vous jure, les héroïnes de contes de fées !!

Et le psy il en a vu passer sur son divan !!

Cendrillon, bien sur, elle était amoureuse du Prince, alors au début : tout nouveau tout beau dans le grand château : elle était aux anges vous pensez.

Elle était bien un peu perdue dans les grandes salles, elle qui avait l’habitude de sa petite mansarde sous les toits, et dans les réceptions, c’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait s ‘empêcher de passer les plats de petits fours. Son Beau-Père le Roi y avait mis le holà tout de suite : « Ce n’est pas digne de votre rang, princesse, laissez donc cela à la valetaille »

Le Prince lui-même, la trouvait trop familière avec les serviteurs et le lui reprochait souvent : Cendrillon lui en voulait d’être aussi réactionnaire, attaché à l’étiquette, et leurs relations s’en ressentaient.

Cendrillon, peu à peu, s’était renfermée sur elle-même : elle s’ennuyait et en venait presque à regretter les criailleries de sa belle-mère, les moqueries cruelles de ses pestes de sœurs. Toutes ces réceptions étaient d’un triste ! Il n’y avait guère que quand Blanche-Neige était là que Cendrillon retrouvait un peu d’insouciance. C’est d’ailleurs elle, qui lui avait conseillé le thérapeute.

Cendrillon toute à ses pensées n’avait pas vu le temps passer, la calèche avait traversé la ville et le cocher se retournant vers elle claironna « on est arrivé ma petite dame !!! ».

Cendrillon s’empresse de descendre, c’est son premier rendez-vous et c’est en tremblant un peu qu’elle se décide à heurter le huis de cette porte de chêne imposante.

« Ca alors ! Ce type m’a tout l’air de l’enchanteur Merlin » se dit-elle en considérant son hôte qui lui ouvrait la porte, « à moins que ce ne soit Papa Freud ? »

Hirsute et trapus, mal cinglé dans une redingote il lui sourit dans sa grande barbe blanche et elle se retrouve face à lui dans un grand fauteuil en cuir.

Il la questionne si gentiment et la voilà qui à sa surprise se met à parler, les mots s’entrechoquent dans sa bouche tant elle est pressée de tout dire.

Les yeux clairs de l’enchanteur l’encouragent et elle lui parle de tout : ses espoirs déçus, ses difficultés à se positionner dans cette vie étriquée que l’étiquette lui impose, son mari, toujours charmant quand il est là, que le protocole le lui permet, mais trop souvent en déplacements ou à la chasse. Le Beau-Père omniprésent, chicaneur et râleur. Monseigneur Merlin l’écoute sans broncher, sur son bloc il prend des notes.

Cendrillon se lève, la séance est terminée et Monseigneur lui-même la raccompagne à la porte, s’incline et lui serre chaleureusement la main : « A mardi princesse » Puis il revient vers son bureau et tout en lissant songeusement sa grande barbe relit ses notes. Il ajoute alors en bas de page cette annotation : « Syndrome de Sissi »

« Oui comme toutes les autres » grommelle-t-il alors dans sa barbe « A bas les étiquettes et les protocoles » !!!!

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s