Pas sérieux

Odeurs de tilleul sous la promenade cathédrale

Dans ces lieux chargés d’ans mon rêve comme une bulle éclate sur un taon qui bourdonne

Un moustique s est échoué dans ma limonade

Juin fredonne au loin sa chanson monotone.

Juin pèse sur ma paupière et je rêve d’ une terrasse de café

prendre une bière

admirer cette fille solaire qu’habille le moindre chiffon

se dire à l instar d Arthur que les tilleuls sentent bon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s