Christétoffe

Le cousin n’a pas de toile contrairement au coussin, au coussin en toile, en toile de lin.

Mon cousin n’a plus de toile, à revêtir matin, pour s’habiller en toile, en toile de lin, toile de coussin.

L’araignée tisse sa toile, sa toile de lin, toile de chagrin.

Mon corps à vélo file, file dans l’ air chaud, pousse sur les pédales, file et se souvient mon cousin n’a plus de toile à revêtir matin.

Sur la route du Bourg, mon corps lui tisse une toile, toile de souvenirs, souvenirs en étoiles, que les roues du vélo, de rayons étoilés,égrènent sur la route

Mon corps pousse sur les pédales pousse et se souvient, face à l’océan blème comme toile de lin, cœur d’albâtre des mouettes, qui tournent et qui s’abattent

Le chagrin s’entėte, araignée dans la tête, en passant le pont blanc

Mon cousin n’a plus de toile à revêtir matin..

Couché dans la toile

Il file comme une étoile

Au petit matin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s