Fuir à sauve qui peut nos vies

Fuir à  sauve qui peut sa vie
Pour mieux se retrouver
Peut être le retrouver ?

Fuir à sauve qui peut l’amour, le fuir à tir d’ailes
Celui qu’on ne fit plus, lassés de trop de querelle
Qu’à couteau tirés

Fuir aimer quand même
Aimer jusqu’à l’idée qu’on se fit
Aimer même jusqu’au tranchant mais

Fuir pour ne plus se m’en
Tire,  pour ne plus se non   dire
A hue à Dia et
Sur les ailes
De l’oiseau là haut..

Prendre un peu de hauteur

Fuir
Parce que l’on  étouffe,
et l’autre aussi verbe transitif
On l’étouffe aussi conjugaison funeste

Fuir Nous nous étouffons, vous, ils,  elle, 
Et fuir est salutaire en somme
Mon amour bête de somme…

Fuir aimer pourtant celui qui jadis disait, pas de non dits
N’aimer pourtant que lui
Ou l’idée qu’on s’en fit Qu’incessantes scènes défient

Fuir ce qu’incessantes scènes détricottent
Parce qu’on n’a plus la force d’âme d’une
Pénélope

Fuir à sauve qui peut ce qui pèse et prendre le risque fou de s’envoler

Fuir à sauve qui peut sa vie qui pèse son poids de plomb
Adopter des plumes l’édredon solo

Fuir à s’envoler sur les ailes de l’oiseau
Sauve qui peut sa vie
Pour mieux se retrouver
Peut être le retrouver ?

Mon amour

18 Comments

  1. Pas de souci empiétez tant qu’il vous plaira tous deux j avais juste besoin du décodage mais si c’est un aparté ! 🤗 Pour moi si thé : noir avec une rondelle de citron Dom !! Bisous

    J'aime

    1. En piétés nous sommes devant toi…Et sans aparté, sans secret. Le o c’est le rond (l’héron) comme tu l’avais compris, un rond c’est une roue, d’où la tournée…parce qu’au départ il s’agissait pour Dom d’un retour en arrière (donc pour moi un rond). Voilà juste des jeux de mots que nous espérons amusants et sans prétention chère amie. Bisou à toi.

      J'aime

        1. Oups… merci à Pat d’avoir muni de quelques explications nos délires 🙂 et pardon, Cécile, de nous être emportés sur ton terrain. Comme a souligné mon ami rimeur et poète : nous sommes un peu fou 🙂
          Mais je note, thé noir et rondelle de citron.
          Je t’embrasse, Cécile ! A bientôt !

          J'aime

  2. De l’O de là ? Ou d’ailleurs ? De l’O de ci de là ? 😉 Que nous vivions du vin d’ici ou de l’O de là buvons un coup mes bien chers amis écrivants, amis très concrets bien que virtuels..à nos santés mutuelles!

    Aimé par 1 personne

      1. J avoue ne pas comprendre il va falloir m’expliquer ! L’héron les😀🤔ronds l’héron l’oiseau ? L’heron et rond et rond petit patapon ? ( PS je n’ai pas encore pris l’apéro.. )

        J'aime

        1. Ne t’inquiète pas…Dom est presque aussi folle que moi. Nous nous comprenons entre nous à merveille mais cette fois nous avons empiété sur ton terrain avec, pardonne nous, un peu trop d’insolence. Mille pardons.

          J'aime

  3. Se sauver…c’est s’enfuir mais aussi préserver. et ces deux côtés sont là, dans ton poème réaliste de désillusion mais aussi d’espérance…quand tout ne tient qu’à un fil…auquel s’accrocher. Un beau ressentiment.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s