Black Out

Quand il se réveilla ce matin là, il eut le sentiment d’un véritable black out. Sa bouche pâteuse et la petite famille de rats grignotant son cerveau avec application le renseignèrent sur ce qu’avait du être son occupation principale la veille. Quand il tenta de se lever, la chambre se mit à tanguer dangereusement, mais quand il fouilla péniblement ce qui lui restait de conscience afin de connaître le contexte de la monumentale beuverie qui avait très vraisemblablement occupé sa soirée, rien n’émergea. C’était un total black out.

« Où es-tu ma mémoire » grogna-t-il dans sa deuxième tentative, un peu plus fructueuse que la première, pour s’extirper du lit. « Vite un kawa » se motiva t-il en rasant les murs du couloir, « un kawa et peut être une douche aussi ! » Il rampa, plus qu’il ne se déplaça jusqu’à sa cuisine, et mit en route la cafetière. Dans l’intervalle les rats sous son crâne s’étaient éclipsés mais avaient été remplacé sans sommation aucune par les tambours du Bronx, aussi se précipita-t il à la salle de bain et rechercha frénétiquement de quoi faire taire ces tambours.

« Bordel, s’exclama-t il mais où sont passés ces putains de **cachets…« 

C’est alors que se matérialisa une apparition sur le seuil de la salle de bain.

Ses yeux éblouis par la lumière crue du néon qui venait de s’allumer, devinèrent plus qu’ils ne virent cette jolie femme, pieds nus, en déshabillé vaporeux, et sous une masse de boucles brunes qui cascadait sur des épaules dénudées :

1 le plus joli petit nez qu’il eut jamais vu…

2 de jolis yeux pastels pour l’heure cependant lui sembla-t il légèrement assombris.

« Wahou quelle jolie personne » balbutia-t il en se retournant « Bbbbbonjjour Madame la fée! A qqqqqui ai-je l’honneur ? »

La fée s’approchant encore lui tint ce langage peu féérique :

« Nan mais t’entends pas tout l’ bordel que tu fais du matin ? Pis t’en tiens une bonne encore !!! ah j’te jure, si t’es pas plus cap de t’ modérer, nan mais j’ te l’dis moi c’est pas d’main la veille qu’on r’tournera chez ton pote Ernest là avec sa Juju, c’te pouf ! »

4 Comments

    1. Comme ton message me fait plaisir !! Je t’espère mieux et t’embrasse. Bon retour dans le monde merveilleux de notre virtualité commune en espérant te voir un jour ds la vraie vie je suis sûre qu on a plein de choses à se raconter encore 😉♥️

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, je suis si heureuse de retrouver le chemin de la blogosphère et de mes aminautes, dont tu fais partie.
        Tu as raison. Se voir dans la vraie vie ! Une bonne idée. Je suis sûre aussi que nous aurons plein de choses à partager.
        Pour le moment, je termine tranquillement de me remettre sur pieds et de terminer des tâches en cours, avant de reprendre le chemin du plaisir de poster à nouveau mes petits bla bla 🙂
        Mais je fais le tour des autres blogs, petit à petit, pour vous lire !
        Biz et amitié ! Prends soin de toi !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s