Sous les néons le néant

Rien que le vide

rien en son âme que le vide

serpent invisible

s’enroulant

avide

sur son néant

Rien

au fil des jour

rien que l’amour

rien que l’amour

monologue

vampire de lui même

Rien que l’amour

s’usant

au vide ambiant

rien que le temps

rien au fil des jours

rien que l’amour

absent

Et le présent immense

et vain comme

Un chewing gum

mâché

trop longtemps

Peau qui se fripe

sous les nippes

et dans la bouche mordue

dents pourries

Rien derrière, devant

rien

que l’absence

Pas même une lettre

ciels de printemps fleurissent

où l’oiseau renaît

indifférent

Elle

nuitamment sous les néons

Elle

Sous les néons d’une ville

Nuitamment vacille

sur des talons aiguilles

Elle

Sous les néons d’une ville

hostile

Elle donne l’amour

elle fait semblant

pour de l’argent

Elle

donne l’amour

à ses semblables

donne l’amour

et ses semblants

Les larmes se meurent

heure par heure

Dans ce cœur à sec

il leur faudrait un

goutte à goutte

Mec

Les cris des oiseaux

Le bruit des travaux

absorbent le jour

comme une éponge sale

Elle pense, elle ne pense plus

A cet amour absent

Elle donne, se donne et se redonne

de sa peau nue,

pour de l’argent

Ca passe le temps

Ca passe…

car tout passe

de ce qui lasse

finalement

Aux jours éprouvants

succèdent

les ciels qui s’indiffèrent

les désirs mourants

Elle pense, elle ne pense plus…

aux amours mortes elle a,

fermé sa porte

S’active en silence

Des cris de jouissance

sont

sa récompense

A peine y songe t-elle

De nippes elle habille

sa frigidité

son âme de pierre

son cœur de plomb

Et pour ne plus souffrir

Et parce qu’il faut bien vivre

Ou faire semblant

Sous les néons de la ville

de cette ville hostile

Elle sourit

fragile

sur ses talons

aiguilles

aux passants

2 Comments

  1. J’aime beaucoup ce texte même si ce n’est pas la vie en rose, le rose qu’on nous propose… Très belle qualité d’écriture, lucide au sujet de cette fille qui se donne pour de l’argent mais qui n’a pas ou plus l’amour qui ne s’achète pas…
    J’espère qu’elle quittera les néons du néant pour aller vers la lumière du cœur. Bizh touyou. Alan

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s