Mon amant…

Si tu penses un jour que j’ai un amant,
N’en crois rien amour mon amant c’est le vent.
Le vent sa brise tiède, à l’ arbre chuchotant
C’est le ciel mon amant, mon amant c’est le vent

C’est le vent c’est le ciel et c’est l’arbre l’ amant
C’est l’arbre bien ancré qui joue avec le vent
Et dans cet air tiède ses branches frémissant
C’est l’arbre, c’est le vent, c’est le ciel mon amant

Sa brise tiède et ses effluves d’arbre tendre
Le ciel entre les branches et l ‘ arbre qui les tend
La brise tiède qui s’insinuant vient prendre
D’un doux va et vient mon coeur comme en aimant

Si tendrement subtile évanescente
Si délicate et qui se coule indécente
Effleure ma peau nue malgré les vêtements
Cette brise crois le c’est le vent mon amant

Si un jour tu entends que j ai pris un amant
D’une subtile brise à peine une rumeur
Surtout n’écoute pas, cet amant c’est le vent
Mon amour n’y crois pas quand un vent souffle et pleure

Entre tes cornes attend !! c’est le vent mon amant
Lui, la terre et l’if frémissant sous la pluie
Ne peuple pas de cris le silence des nuits
Mon amour je t’ en prie mon amant c est le vent

5 Comments

  1. Je note tout de même que ton amour a des cornes ! C’est quand même intriguant 🙂
    Intriguant tout comme le sens, qui m’échappe, même si j’aime la chanson des mots… emportés par le vent…
    Mais je note dans tes écrits depuis quelques temps un grand désir de liberté, de t’échapper, t’envoler, un besoin de calme et de sérénité.
    Biz et amitié, chère Cécile.

    Aimé par 1 personne

    1. Les cornes ? Une petite pointe d’humour …juste histoire de mettre le doute…va savoir peut être est ce une chèvre qui exhorte son bouc ? Pas de sens sinon le réconfort sensuel éprouvé à marcher en se laissant baigner par la brise tiède. Une conception assez personnelle de l’ animisme. Courage Dom pas facile de reprendre le boulot. Bisous

      Aimé par 2 personnes

      1. J’aime bien les petits cailloux semés dans les textes et qui sèment le doute…
        J’aime aussi me laisser envahir par la résonance de la nature et de ses éléments. Nous faisons beaucoup de randos, l’homme de ma vie et moi.
        Oui, reprendre le travail est un plaisir, revoir mes élèves, mes collègues. Mais l’énergie physique n’est pas encore au rendez-vous. Hélas. Mais patience, ça va revenir… Et puis toutes ces mesures de distanciations, de gestes-barrière, n’aident pas à la légèreté…

        Aimé par 1 personne

  2. Quand même…Tu abuses! Il y a de quoi être jaloux mais bon…Pêché avoué est au vent pardonné. Tu feras deux « Par terre et un navet »… Par contre le ton de ton poème est très tendre et agréable à lire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s