Je t’aime : poème de jeunesse

Je t’aime, de te le dire
J’en suis bien incapable hélas

Je te regarde dans les yeux
Ces paroles viennent mourir
Au bord de mes lèvres lasses
Ton regard me trouble, m’émeut

Je te regarde, quel martyre
Puis tremble et cache ma face
Et je rougis du même feu
Que je vois brûler dans tes yeux

Je t’aime,  de te le dire
J’en suis bien incapable hélas

17 avril 1982

3 Comments

  1. C est doux et tendre ces mots, comme on s imagine la jeunesse quand on ne l est plus, alors qu elle est aussi tourments et doutes, nostalgie… Je t embrasse

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s