Les Chroniques de Fanchonette

Maman chérie si tu revenais tu n’en reviendrais pas de voir tous ces gens masqués qui ont peur de s’embrasser ? Toi qui m’a appris la tendresse ? Que dirais tu si tu revenais ?

Tu prendrais ta plus belle plume pour demander des comptes à nos gouvernants comme tu le faisais chaque fois que quelque chose t’indignait.

Que dirais-tu maman de cette mise à sac réglée de nos services publics l’éducation, la santé ? Toi qui déjà craignais tant les hôpitaux que tu voulais mourir « en bonne santé » !

Que dirais tu maman de ces morts dans la solitude, de ces familles qu’on a empêchées de soutenir puis de pleurer leurs proches dans ce rite qu’est l’enterrement.

Que penserais tu de tout ce « bruit » autour de la pandémie, de tous ces mots assourdissants, tu les qualifierais d’abscons tous ces néologismes… guerre sanitaire, Provax, antivax, distanciel, présentiel, et le plus moche et odieux d’entre tous cette … « distanciation sociale »

Si tu savais maman ce qu’on nous fait !! On nous divise, on nous enferme, on nous terrorise…

 » Mais qui est ce « on » ma Fanchonette » entends-je dans le vent de mes confuses pensées ? Oui ce « on » pronom imbécile qui définit celui qui l’emploie…

Ma chère maman tu as raison ! Reprenons la responsabilité de notre destin collectif… Tordons le cou aux novlangues et leurs sinistres corrolaires de divisions intestines…

Ne nous laissons plus impressionner, informons-nous, protégeons-nous, Quoi que nous croiyons gardons nous de tout prosélytisme imbécile.

Vivons ! Et ne nous laissons pas obnubiler !

Car pendant ce temps … Des enfants meurent de faim en Afghanistan…

Les migrants sont refoulés, meurent dans l’indifférence, les réfugiés climatiques commencent leurs errances…

Les fronts s’arment et se montent …

Ma chère maman si tu revenais, non tu n’en reviendrais pas !

5 Comments

  1. Chouette plus de masques pour vous ? Il faut croire en des jours meilleurs (ou moins pires) et faire sa part de colibri pour ne pas se laisser pourrir la vie par ce sentiment d’impuissance terrible…

    J’aime

  2. J’aime beaucoup ta question « Mais qui est ce On ? » Car au final ce « on » résume bien ce sentiment désagréable, nébuleux, trouble, indéfini que l’on ressent tous. Et en même temps c’est notre quotidien, notre histoire. Difficile de faire l’impasse sur la réalité et de prendre de la distance.
    Chez nous, en Suisse, levée de presque toutes le mesures dès jeudi 17.02. « On » croise les doigts 🙂
    Biz, chère Cécile !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui le « on » dont on (encore !) ne sait pas de quoi/ de qui il est fait !! Une espèce de nébuleuse lobbies politiques, financiers, médiatiques…A moins que pour se rassurer on le caractérise au risque de tomber dans la chasse aux boucs émissaires….

      Aimé par 1 personne

  3. Oui, je pense que ta mère n’en reviendrais pas. Mon père lui, enverrai chier tout ce monde de petits marquis du non sens. J’ai l’impression que nous sommes au bord d’une explosion. Le conformisme risque de nous tuer écologiquement et socialement.
    Rester calmes mais garder le cap. Rester debout face aux vents nauséabonds. Rester unis, tenaces face à la technocratie, face à la médecine du chiffre, aux manipulations des médias.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai le sentiment depuis tte jeune de vivre au bord d’une explosion mes parents vivaient avec la hantise d’ une 3é guerre mondiale dont ils voyaient les prémices maman disait c’est comme en 39… Et ils sont partis depuis 11 et 15 ans … Ce qui est un peu décourageant c est que rien ne semble percuter nos contemporains.. le fameux déni qui permet de continuer à vivre sans voir que « la maison brûle » . Bises

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s