Poésie aléatoire 4 (et humour noir)

j ai voulu prendre des nouvelles de ton chien

Il m a dit tout va tout va bien

La petite famille me mène en bateau

Mais ca ne fait rien

J’aime l’ eau, j’aime l’eau

J’ai voulu prendre des nouvelles de ton chat

il m’a dit que ça va, oui ca va

La petite famille me donne du bâton

Mais ça ne fait rien

Je prends l’air, je prends l’air

J’ai voulu prendre des nouvelles de ton môme

Il m’a dit j’me marre je suis stone

La petite famille me mène au placard

Mais ca ne fait rien

J’ aime le noir, j’ aime le noir

J’ai voulu prendre des nouvelles de ta terre

Elle m’a dit je suis verte je suis verte

La petite famille accepte le nucléaire

Mais ca ne fait rien

Ils mourront tous bon débarras

L’humanité disparaîtra

PS : lire l’essai excellent de je ne sais plus qui (Yves Pacalet me rappelle mon amie Dom à ses heures Zéa cherchez la 🙂 ) dont le titre est celui ci : l’humanité disparaitra bon débarras

4 Comments

  1. C’est pas rose et le rose qu’on nous propose nous donne envie d’autre chose 😉 (Souchon). Je reste un indécrottable optimisme malgré tout ce bazar. Je pense que cet effondrement sera difficile mais salutaire (sauf pétage nucléaire). Si l’humanité veut survivre, elle n’a pas d’autres choix que de changer radicalement. Il y a tant de solutions possibles et même déjà existantes mais il faut virer les industriels et les politiques qui vont avec. Back to nature. Arbres à gogo, constructions en bois, énergies solaire made in France, Artisanat, agriculture bio, partage du temps de travail et des richesses… Et de bonnes vignes pour du bon vin!

    Aimé par 2 personnes

    1. Certes l optimisme s’il ne nous sauve pas de la mise à sac réglée de notre monde nous aide à trouver nos solutions au plan local vivre en bonne intelligence avec la nature et avec nos proches pour résister à la « collapsologie » je crois que c’est comme ça qu’on dit ! Et à la dépression qui l’accompagne. Bises à vous 3.

      Aimé par 1 personne

  2. Bah oui ! L’humanité c’est vrai manque sérieusement comme humoristiquement d’humanité. La connerie n’est pas bonne pour l’intelligence…mais le contraire non plus… Bisou Cécile.

    Aimé par 1 personne

  3. C’est vrai que si l’on veut être un peu lucide, le constat n’est pas extra.
    Le livre dont tu parles est d’Yves Paccalet. Il n’est pas récent mais je me souviens qu’une amie m’en avait parlé il y a quelques années. Mais je ne l’ai pas lu. En revanche j’ai lu « Le Bug humain » de Sébastien Bohler, Docteur en neuroscience. Même sujet, angle différent, humour noir en moins. mais super intéressant et… un peu terrifiant. J’en parlerai certainement dans une future chronique dans les Livres de Zéa.
    Je t’embrasse, Cécile 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s